L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Crise du lambertisme : « La main dans le sac »

Publié le samedi 13 février 2016

Les scissions, nous le savons, ne s’opèrent pas avec des gants. Au détour, les tabous, les non-dits sautent les uns après les autres selon les besoins de la cause des deux parties adverses. La scission lambertiste, amorcée en juillet dernier, est une scission longue. Les militants, qu’ils se rattachent au POI-CCI ou au POID-TCI, sont éberlués et plongés dans une grande perplexité. Leur aspiration à un parti ouvrier internationaliste et antibureaucratique à influence de masse et à une intervention coordonnée dans la lutte de classes a trop longtemps été comprimée.
 Où en sommes-nous ?

Jean-Jacques Marie (en haut), Marc Gauquelin, dit Lacaze, en 1988 (en bas)

Nous ne sommes pas des commentateurs de la crise du POI. Nous n’arbitrons pas, nous ne comptons pas les points. Ce qui importe, ce sont les questions qu’elle pose à tous les militants ouvriers Lutte de Classes qui veulent réfléchir et discuter dans l’action.

En son temps, Trotsky l’avait noté :

« Je sais cependant par une longue expérience que lorsqu’un groupe politique sous l’emprise de l’acharnement, du conservatisme fractionnel, de l’ambition, etc., accompli une scission qui n’a pas de justification principielle, il se voit ensuite assez souvent contraint de rechercher une telle justification et même de l’inventer »

(De graves dangers. 19-07-1939. Page 263. Œuvres 21).

Quand il n’y a pas, a priori, de justification de fond à une scission. On en cherche…Et, parfois on en trouve.

Les faits :

Nous publions ci-après deux documents

  • Informations du comité politique aux militants du CCI ( section française de la IVe Internationale ) 4 février 2016 . Ce document émane des Lacaziens (Annexe 1)

  • Remarques sur un communiqué du Courant communiste internationaliste (CCI ) Texte du « seldjoukide » Jean-Jacques Marie (Annexe 2)

Ces deux documents sont frappés du sceau de la haine. Cette haine qui s’est déjà exprimée dans le passé dans d’autres purges sous la forme des pires calomnies : Varga en 1972, Just en 1984, Broué en 1989, Pedro Carrasquedo en 1992. La haine et son prolongement logique : les coups contre les exclus.

Dans le cas de Just et de Broué : les calomniateurs-procureurs sont devenus ensuite les calomniés. Avis aux amateurs : Calomniateur aujourd’hui, calomnié demain.

Lorsque la calomnie devient trop risquée pour leurs auteurs, on passe à l’étape suivante : les insultes, le dénigrement sans limite.

Cette fois, c’est au tour de l’historien Jean-Jacques Marie qui a commis un crime de lèse-lambertisme en mettant en cause la politique du parti-frère en Algérie : le parti des travailleurs dirigé par Louisa Hanoune

Discussion ? Pas question !

Dans le texte lacazien « Informations du comité politique aux militants du CCI », le ton est donné d’emblée :

« La IVe Internationale n’entend en rien discuter ou répondre à ces liquidateurs qui se parent du drapeau de la IVe Internationale pour la combattre et la détruire. »

Discussion ? Pas question !

Et, attention, vous n’avez pas à faire à n’importe qui, mais à la IV ème internationale en personne, pas moins. Le génie de village de l’autoproclamation était passé par là. Si effectivement, c’était ça la IVème internationale, il faudrait passer la Cinquième. Et, vite !

Pris la main dans le sac ! Diantre !

Le style fait l’auteur, dit-on. Difficile de réprimer un rire devant ce style, façon Dupont et Dupond. Rions vite, le reste est beaucoup moins drôle.

Comme nous l’avons annoncé plus haut, les Lacaziens veulent faire la peau de l’historien Jean Jacques Marie, connu d’un large public. Difficile donc de l’accuser d’avoir déjeuné avec l’archevêque de Bilbao ou d’être un agent triple de la CIA, du Mossad et de la DGSE.

« L’une des « hautes personnalités » de ce groupe liquidateur a, dans un document écrit, avec la morgue aristocratique du petit bourgeois français à l’égard de ce que les colons français il y a 60 ans appelaient les « indigènes »que Louisa Hanoune était dans le camp du régime et du président Bouteflika. »

En matière de sophisme, les Lacaziens sont passés maîtres : contester Louisa Hanoune relève du mépris colonialiste. CQFD et même CQP (Comprenne Qui Pourra)

Meeting du 23 Janvier : T’étais où Lacaze ?

Et juste avant la conclusion, ce morceau d’anthologie :

« Les faits sont clairs. Les liquidateurs sont pris la main dans le sac. Les faussaires et les trafiquants, ce sont ces liquidateurs qui cherchent à maquiller leur forfait mais qui n’y arrivent pas et qui ne peuvent y arriver. Au moment où ils cherchent à s’intégrer à « l’arc de forces très large » dont parle Besancenot à propos du meeting du 23 janvier , ils participent avec les pablistes, les staliniens ou ex-staliniens à l’offensive concentrée contre le Parti des travailleurs au moment où celui-ci est l’objet d’une offensive sans précédent . »

Ce dernier paragraphe affleure une question politique brûlante. Le 23 janvier se tenait un meeting d’unité pour la levée immédiate de l’Etat d’urgence. Ce n’était en rien le meeting d’on ne sait quel « arc de forces » et encore moins d’un cartel d’organisation : l’écrasante majorité des intervenants étaient des juristes et des syndicalistes, adossés sur l’Appel des 333, un appel sur un seul mot d’ordre : levée immédiate de l’Etat d’urgence. T’étais où Lacaze, le 23 janvier ? Qui es-tu pour donner des leçons à la terre entière ? Tu as mené quoi comme combat pour la levée de l’Etat d’urgence ? Qu’as-tu à dire sur le contenu de ce meeting?

Première conclusion :

« Bien des lèvres ne sont abreuvées que de fiel.» (Donatien Alphonse François de Sade)

 

Jean Jacques Marie n’est pas Sainte Blandine

Jean Jacques Marie répond donc au dénigrement dont il est l’objet…comme si Lacaze avait mis en cause son passé de militant anticolonialiste, ce qui n’est pas manifestement pas le cas..

Lorsqu’il écrit les biographies de Staline, puis de Lénine, puis de Trotsky, Jean Jacques Marie est un exemple d’honnêteté intellectuelle, de rigueur, de quête de vérité et livre des sources pertinentes. Sans feindre une quelconque objectivité

Mais, lorsqu’il écrit sur l’histoire du mouvement trotskyste, les choses se gâtent. Confère la note de lecture que nous avions publié à propos de son livre « le trotskysme et les trotskystes » en 2004 :

http://www.lacommune.org/Parti-des-travailleurs/blog/Notes-de-Lecture/Le-trotskysme-et-les-trotskystes,i128.html

Le dirigeant trotskyste argentin Nahuel Moreno y a été particulièrement maltraité à coups d’omissions, de déformations et de contre-vérités, y compris au regard de ce que la presse lambertiste avait écrit au sujet de cette figure de proue du trotskysme en Argentine et en Amérique dont l’apport est reconnu de tous.

Premières notes à propos du PT Algérien

Des « seldjoukides » s’interrogent sur la politique du PT Algérien. C’est plus que légitime. Pour notre part, nous n’avions pas attendu 2016.

Les dirigeants du PT ont fait allégeance à Abdelaziz Bouteflika. Que les choses soient dites simplement : ce parti compte parmi les soutiens du Régime et s’illustre particulièrement dans le combat contre les partisans de l’autonomie ou de l’indépendance de la Kabylie, au nom de l’intégrité du territoire de la république algérienne.

En 2004, nous avions publié une lettre de Bouteflika à Louisa Hanoune (figure de proue du PT Algérien, qui s’était fait connaître et respecter pour son grand courage politique et physique. Un prestige qu’elle met à présent au service du Régime de Bouteflika).

« Chère Madame, Chère Sœur,

Il n'est peut-être pas habituel de le faire dans le cadre d'une élection présidentielle telle que celle que nous venons de vivre, mais je tenais à vous dire l'orgueil et la fierté qui sont les miens d'avoir été candidat en même temps que vous dans cette compétition électorale. (…)

En dehors des qualités personnelles et des talents que vous avez démontrés durant toute votre campagne, mon admiration vous est acquise pour avoir l'insigne honneur d'être la première Algérienne à postuler pour la magistrature suprême de notre pays. (…)

Par cela même, vous devenez un symbole encourageant et combien méritoire de l'évolution que connaît la situation de la femme dans notre société, et je dois dire que vous assumez ce rôle avec beaucoup d'élégance et de distinction, d'engagement et d'éloquence, et je veux à la fois vous en féliciter et vous en remercier car vous faites honneur à tous les Algériens soucieux de l'avenir de leur pays. (…)

Vous avez mené une campagne électorale propre et digne, au cours de laquelle vous avez développé vos conceptions mais avec la volonté de participer à l'éducation de nos citoyens, et de développer en eux leur attachement à leur patrie et de leur inculquer les principes de tolérance et de compréhension mutuelle qui devraient désormais guider et marquer nos rapports sociaux. (…)

Je vous rejoins entièrement du reste lorsque vous dites avec beaucoup de conviction aux jeunes Algériens qu'ils ne doivent pas se désespérer de l'Algérie, car ils n'ont pas de pays de rechange et qu'ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour prendre en main leur destin et trouver des solutions à leurs problèmes. Il est indispensable pour cela que nous nous réconciliions avec nous-mêmes et que nous apprenions à vivre pacifiquement les uns avec les autres.

« En vous renouvelant mes sentiments d'amitié et d'admiration, je vous prie de croire, chère Madame et chère Sœur, à l'expression de mon entière considération.

"Abdelaziz Bouteflika. »

Paru dans le quotidien El Moudjahid d'avril 2004 » http://www.lacommune.org/Parti-des-travailleurs/blog/international/Algerie/Emancipation-des-Algeriennes,i147.html

Bien sûr ce soutien au régime n’exclut pas la contestation. Nous connaissons cela en France avec le Front de Gauche, le PCF.

Mais ce soutien, sans exagération aucune de notre part, est avéré. Exemple parmi d’autres : Le PT Algérien a soutenu le 3 ème mandat pour Bouteflika en 2008

( http://www.lexpressiondz.com/actualite/50786-louisa-hanoune-donne-son-%C2%ABaval%C2%BB.html )

Et ce serait un acte liquidateur du trotskysme que de mettre cela en cause ou de chercher à en débattre ? Ce serait la preuve « la main dans le sac » du passage avec armes et bagages dans le camp de la réaction ?

Les seldjoukides déclarent cependant soutenir inconditionnellement le PT.

Pas nous !

Nous, nous soutenons inconditionnellement le droit du peuple Kabyle à disposer de lui-même jusques et y compris, à la séparation et face au PT Algérien, s’il le faut !


Voir aussi dans la catégorie Lettre de la Commune - Chronique Hebdo
Les salaires en pièceLes salaires en pièce

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 14 – lundi 18 septembre 2017 Dans la vie de tous les jours, la question des salaires est vitale. Depuis 1945, dans toutes les corporations, elle est...

MAILLY règle son pas sur celui de BERGERMAILLY règle son pas sur celui de BERGER

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 13 – jeudi 31 août 2017 Ce 30 août, après avoir soigneusement préparé le terrain et lissé les choses, Mailly, secrétaire général de FO (la...

À nouveau, sur la journée du 12 septembreÀ nouveau, sur la journée du 12 septembre

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 12 – dimanche 27 août 2017 Le 12 septembre, ce sera donc la première journée nationale d’action et de manifestation depuis l’élection de...

Venezuela : La constituante et maintenant ?Venezuela : La constituante et maintenant ?

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 11 – mercredi 16 août 2017 Article de Sergio Garcia* Finalement la constituante de Maduro a été votée. Ce qui était prévisible est arrivé. Le...

Venezuela : Questions autour d'un tract du POIdVenezuela : Questions autour d'un tract du POId

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 10 – vendredi 11 août 2017 Nous publions, en annexe à cette lettre un tract du POid sur le Venezuela qui considère que le gouvernement de Maduro...

Chantiers navals STX : Mélenchon s’enterreChantiers navals STX : Mélenchon s’enterre

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 9 – lundi 31 juillet 2017 Macron va donc « nationaliser » les Chantiers navals STX de Saint Nazaire. Ici, le terme « nationalisation » est...



HAUT