L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Tract commun La Commune - GSI pour le 28 avril 2016

Publié le mercredi 27 avril 2016

Et si au soir du 28,
la loi « travail » n’est pas retirée ?

Tract commun La Commune - GSI pour le 28 avril 2016

Voilà deux mois qu’à l’initiative des salariés et des jeunes, un front uni CGT FO Solidaires FSU – organisations étudiantes et lycéennes se dresse pour le retrait total de la loi El Khomri. Une loi rejetée par l'immense majorité de la population, face à un gouvernement qui ne représente que l’ombre de lui-même. Le gouvernement de la matraque et des licenciements. Un gouvernement qui entend « réformer le marché du travail » pour son Union Européenne des trusts et des banques. En France comme en Italie. Comme en Belgique, en Grèce et en Espagne.

Bien qu’isolé, ce gouvernement de matraqueurs tient à cette « réforme » comme à la prunelle de ses yeux. Les trusts, les banques, le grand capital exigent une main d’œuvre taillable, corvéable et licenciable à merci. Tel est le but de cette loi.

Les discours sur la lutte contre le chômage ne dupent personne : chaque fois que nos droits sont rognés, le chômage augmente de plus belle. C’est ce qui se passe depuis plus de trente ans. En France, en Europe.

Au moment où cette loi menace de tomber comme un couperet sur le droit du travail, fruit des luttes de nos aînés, certains porte-parole tentent de parler d’autre chose : des 32 heures, d’un nouveau Code, de nuits à préparer une nouvelle Constitution.

Mais quand il y a le feu à la maison, se préoccupe-t-on d’aménager une mezzanine ou de repeindre la cuisine ? Non, on lutte contre l’incendie et les incendiaires. Pour l’heure, le but à attendre est le Retrait de la loi El Khomri. C’est la seule mesure d’ordre, la solution immédiate: le retrait total de cette loi !

Qui veut la fin, veut les moyens : si au soir du 28 avril, la loi n’est pas retirée purement et simplement et complètement, qui pourrait comprendre qu’il n’y ait pas un appel carré, uni, national et immédiat à la GRÈVE GÉNÉRALE jusqu’au retrait total. Camarades Martinez et Mailly, il ne s’agit pas d’attendre et voir mais de s’engager ! S’engager par un appel uni CGT FO Solidaires FSU et organisations étudiantes et lycéennes :

Grève générale jusqu’au retrait total

26 avril 2016


Voir aussi dans la catégorie Tracts nationaux
SAUVONS LES HOPITAUX ! Pour un appel uni à la populationSAUVONS LES HOPITAUX ! Pour un appel uni à la population

Depuis deux ans, les personnels hospitaliers et leurs syndicats CGT FO SUD combattent pied à pied les « réformes », « plans » et leurs conséquences terribles pour l’ensemble des...

Pour Théo. Unité ! Justice – Vérité !Pour Théo. Unité ! Justice – Vérité !

Nous le savons tous, un jeune homme de 22 ans a été victime d’actes de barbarie et de torture par des policiers d’Aulnay-Sous-Bois, le 2 février dernier. Nous le savons tous, le procureur de...

Tract commun La Commune - GSI - manif du 14-06-2016Tract commun La Commune - GSI - manif du 14-06-2016

RETRAIT TOTAL sans condition, ni discussion !

Tract commun La Commune - GSI pour le 28 avril 2016Tract commun La Commune - GSI pour le 28 avril 2016

Et si au soir du 28,la loi « travail » n’est pas retirée ?

Tract commun La Commune - GSI pour le 9 avril 2016Tract commun La Commune - GSI pour le 9 avril 2016

« Temps forts », ou grève générale tous ensemble, en même temps pour le Retrait de la loi El Khomri, il faut choisir !

Autopsie d'une trahison

Sarkozy doit une fière chandelle à Thibault. Un " axe Sarko-Thibault " s'est dessiné pour imposer la réforme des régimes spéciaux. l'axe Sarko-Thibault ? C'était le titre de l'une des...



HAUT