L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Votons Philippe Poutou !

Publié le jeudi 19 avril 2012
ÉditorialNotre candidat Philippe Poutou a
déclaré récemment à la
télévision que la différence, la
seule qui existe, entre l'austérité de
droite de Sarkozy et l'austérité de
gauche, c'est que la gauche, lorsqu'elle
procède à des licenciements et à des
plans contre les salariés... elle, s'excuse
de le faire en expliquant qu'il n'y a pas
d'autre moyen.


Là est le problème : le programme de
Sarkozy et celui de Hollande constituent
les deux faces de la même médaille,
celle de la défense de la propriété privée
et des intérêts patronaux.


Bien sûr, la haine de Sarkozy est telle
que, aux yeux des plus larges masses,
il y a urgence à le faire dégager. Et ils
ont mille fois raison. De ce point de vue,
les salariés ne renvoient pas dos à dos
Sarkozy et Hollande. Il serait idiot de ne
pas le comprendre. Mais il serait tout
aussi insensé de ne pas dire la vérité
aux millions de salariés sur le véritable
contenu du programme de Hollande qui
a déjà déclaré qu'il n'abrogerait pas
l'essentiel des mesures prises par
Sarkozy les dernières années.


Dire la vérité, c'est précisément le rôle
de notre candidat Philippe Poutou et il
s'y emploie avec constance.


Et puis, il y a ce " troisième homme ",
ce " tribun " aux accents très radicaux
qui pourrait, nous dit-on, être la solution
aux souffrances du plus grand nombre.
Et, ces derniers jours, les déclarations
se multiplient pour assurer que le Front
de Gauche, donc Mélenchon, n'ira pas
au gouvernement.


La belle affaire ! A supposer que cela soit
vrai, ce qui reste encore à prouver, les
événements prochains nous le diront,
qu'est-ce que cela change ?
Que l'utilité politique du Front de
Gauche, afin de mieux duper les
masses, soit à l'extérieur ou à l'intérieur
du prochain gouvernement Hollande,
c'est affaire de circonstances.


Le PCF, qui vertèbre, n'oublions pas de
le rappeler, à 90 % le Front de Gauche
(le reste se composant du groupusculaire
Parti de Gauche et de transfuges du
NPA, Gauche Unitaire et Gauche
Anticapitaliste qui ont préféré partir à la
gamelle, grand bien leur fasse) a pour
fonction historique, quel que soit son
degré de crise, de venir en aide aux
partis de la bourgeoisie et donc à la
propriété privée des moyens de
production en utilisant le double langage
en permanence.


C'est ainsi, faut-il le rappeler, que le PCF
a été la colonne vertébrale du Front
populaire en 1936, tout en n'étant pas
membre du gouvernement Blum. Ce qui
ne l'a pas empêché, bien au contraire,
de trahir la grève générale de 1936 et
de préparer la défaite des masses en
France, en Espagne, en Allemagne, à la
veille de la seconde guerre mondiale
Alors, dans ou hors du prochain
gouvernement, Mélenchon et ses
maîtres de l'appareil du PCF verront
bien le moment venu. Pour l'heure, leur
fonction est de servir de rabatteurs de
voix pour Hollande. Et demain de tenter
de corseter la classe ouvrière.


Mélenchon le tribun plébéien aux 760
000 euros de patrimoine personnel,
l'amateur de la Marseillaise, le fan de
Carla Bruni, est un avatar de plus et un
obstacle mis dans les pieds des
travailleurs.


Mais il n'est que l'écume des choses et
il sera balayé par la vague qui vient.
Dans cette dernière ligne droite, une
seule exigence : votez, faites voter pour
notre candidat Philippe Poutou, notre
porte-drapeau de l'anticapitalisme


Pedro Carrasquedo

8 avril 2012

Voir aussi dans la catégorie Editoriaux
« Groupons nous, et demain… »« Groupons nous, et demain… »

Le Régime de la Ve république est ainsi fait qu’avec une poignée de voix, une clique peut prendre le pouvoir. 15% des électeurs inscrits suffisent. Avec ce « score », une Assemblée nationale...

Re-décomposition et lutte de classesRe-décomposition et lutte de classes

L’élection de Macron relève d’un coup de force sans force. Il est la dernière créature produite par un régime en perdition dont tous les traits antidémocratiques sont devenus visibles à...

Le fond de l'airLe fond de l'air

À quelques jours du premier tour de « l’élection suprême » (Dupont-Aignan dixit), c’est l’incertitude totale. Les cercles dirigeants du capital sont eux-mêmes désorientés. Toutes leurs...

Ve République : la mort en directVe République : la mort en direct

Jusqu’ici, les élections présidentielles permettaient aux classes dirigeantes de juguler leur crise de domination et de représentation politique. Un clou chassait l’autre et en haut lieu, on...

Le fil rougeLe fil rouge

Le vieux monde tremble sur ses fondements : levée en masse de la population en Roumanie qui entend faire tomber le gouvernement, victoire du Non à la réforme constitutionnelle en Italie, Brexit et...

Pour une année 2017 de combats victorieuxPour une année 2017 de combats victorieux

Le froid s’est abattu dans les rues. Ceux qui n’ont d’autre toit que le ciel y risquent leur vie, souffrant le martyre. Madame Emmanuelle Cossue – pardon, Cosse – ministre du logement,...



HAUT