L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Une mise au point de Jean-Marc Canon, secrétaire général de l'UGFF-CGT à propos de notre éditorial

Publié le avril 2008
secrétaire général de l'UGFF-CGT à propos de notre éditorialNous la publions ici sans délai et dans son intégralité, cela va de soi.

(Nous ne manquerons pas d'y répondre prochainement)
(...)

Il n'est pas dans mon habitude de m'immiscer dans les écrits et prises de positions des mouvements politiques. Mes fonctions syndicales, mon attachement à l'indépendance des uns et des autres, m'imposent cette ligne de conduite.

Mais, il se trouve que, par les merveilles des nouveaux outils de l'information, j'ai été amené à prendre connaissance de l'éditorial que tu as signé le 30 mars 2008 pour le journal La Commune.

Il va de soi (cf plus haut) que je n'ai aucun commentaire à effectuer sur les analyses qui figurent dans ce texte.

En revanche, tu y fais une référence explicite à l'appel de l'UGFF/CGT rendu public le 24 mars. Tu écris -je cite : "l'appel de l'UGFF/CGT parle de revenir sur l'allongement de la durée de cotisation mais se garde bien de citer ne serait-ce qu'une seule fois le chiffre même de 41 annuités".

Ce faisant, tu passes sous silence la troisième des revendications exposée plus avant dans "les propositions de la CGT pour assurer l'avenir du système de retraite " et figurant dans la rubrique "dans le public comme dans le privé".

Celle-ci réaffirme "Pour l'UGFF, cette carrière complète doit correspondre à 37,5 annuités".

Autrement dit, lorsqu'on lit les 3 premières revendications interpro mise en avant, il y a bien la retraite à 60 ans avec 75 % de taux de remplacement pour 37,5 annuités.

Je ne doute pas un seul instant que tu apporteras ces éléments d'information à l'ensemble du lectorat de la revue La Commune dans les délais les plus rapides.

En toute amitié.

Jean-Marc

Voir aussi dans la catégorie Editoriaux
« Lui » ou nous !« Lui » ou nous !

Ce 12 septembre, les manifestations ont pris une tournure qui aura sans doute échappé aux organisateurs. Des centaines de milliers de manifestants unis par la volonté d’abroger la loi El Khomri...

« Groupons nous, et demain… »« Groupons nous, et demain… »

Le Régime de la Ve république est ainsi fait qu’avec une poignée de voix, une clique peut prendre le pouvoir. 15% des électeurs inscrits suffisent. Avec ce « score », une Assemblée nationale...

Re-décomposition et lutte de classesRe-décomposition et lutte de classes

L’élection de Macron relève d’un coup de force sans force. Il est la dernière créature produite par un régime en perdition dont tous les traits antidémocratiques sont devenus visibles à...

Le fond de l'airLe fond de l'air

À quelques jours du premier tour de « l’élection suprême » (Dupont-Aignan dixit), c’est l’incertitude totale. Les cercles dirigeants du capital sont eux-mêmes désorientés. Toutes leurs...

Ve République : la mort en directVe République : la mort en direct

Jusqu’ici, les élections présidentielles permettaient aux classes dirigeantes de juguler leur crise de domination et de représentation politique. Un clou chassait l’autre et en haut lieu, on...

Le fil rougeLe fil rouge

Le vieux monde tremble sur ses fondements : levée en masse de la population en Roumanie qui entend faire tomber le gouvernement, victoire du Non à la réforme constitutionnelle en Italie, Brexit et...



HAUT