L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Sous les sapins, les boules

Publié le décembre 2004
les boules | EditorialLundi 6 décembre 2004 : c'est le vingtième anniversaire des Res­tos du Coeur.8,6 millions de repas servis en 1985, à l'ouverture, 66,5 millions en 2004 ... C'est sans doute cela, un aperçu de " l'Europe sociale " pour laquelle le PS a voté oui en reprenant à son compte la Constitution de Giscard.

" La pauvreté est plus massive aujourd'hui ", ce n'est pas nous qui le disons. C'est Jean-Louis Borloo, ministre de l'Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale.Notons en passant qu'il y a donc un ministère, à la fois de l'Emploi et du Travail. Quelle est donc la différence ? Borloo y répond lui-même : " Le plan de cohésion sociale du gouvernement (13 milliards d'euros débloqués en cinq ans), propose notamment un million de contrats d'avenir (payés au SMIC horaire) et 500 000 nouveaux logements sociaux construits dans cette période. C'est une révolution. "
Drôle de " révolution ", qui consiste à faire croire que les petits boulots précaires et autres aides sociales, c'est du travail stable, même quand ils sont baptisés " contrats d'avenir ". TUC, Emplois-Jeunes, SIVP, CES, Contrats d'avenir, depuis vingt ans les mêmes recettes du " traitement social du chômage ".

4 millions de pauvres

Alors, il est vrai qu'en cette veille de fêtes, il y a de quoi " avoir les boules ", comme on dit communément. Mais pas forcément celles sous le sapin. La France, en cette fin 2004, c'est 3,7 millions de personnes, dont un million d'enfants, vivant en dessous du seuil de pauvreté, c'est-à-dire moins de 579 € par mois pour une personne seule ; c'est plus de 3 millions de mal logés, dont 86 000 SDF, selon la Fon­dation Abbé Pierre ; c'est 2,4 mil­lions de chômeurs ; c'est près de 3,3 millions de gens qui perçoivent l'un des minima sociaux (RMI, Allocation de solidarité spécifique, etc.), c'est donc 1,2 millions de Rmistes, niveau le plus élevé atteint depuis la création de cette aumône ; c'est 165 478 dossiers de surendettement à la Banque de France ; c'est 10 % de repas de plus fournis par les Restos du Coeur par rapport à 2003. C'est sans doute aussi cela " l'Europe sociale " chère à Hollande, Strauss-Kahn, Aubry, Delanoë et consorts. Il faut reconnaître que les partisans du non à la Constitution au sein du PS ne s'étaient pas choisi le héraut le plus à gauche en la personne de Fabius, qui est quand même l'unité de mesure de la gauche caviar. Et, pour ne rien arranger, le même Fabius a, on s'en souvient, les mains rougies par le sang contaminé. C'est dire s'il est difficile de distinguer une aile gauche au PS, en admettant qu'il y en ait une.

Le oui du PS au Medef et à Chirac-Sarkozy

Il reste que ce parti, en adoptant la Constitution européenne, s'est rangé (une fois de plus) derrière Seillière, qui a parfaitement résumé ce texte : " La Constitution est un progrès pour une économie plus flexible, plus productive et pour un état allégé. Elle bénéficiera aux entreprises. " (Université du Medef 2004) Voilà qui a le mérite de la clarté. Alors, l'Europe sociale, la vraie, celle des classes ouvrières et des peuples, il faudra bien que, travailleurs, salariés, retraites, chômeurs, jeunes et militants, nous allions nous la conquérir nous-mêmes. Dont acte.

Voir aussi dans la catégorie Editoriaux
Qui attend, et quoi ?Qui attend, et quoi ?

Macron est donc chef d’État depuis huit mois. Il se targue encore de lancer le pays dans la « destruction créatrice ». Au besoin, il provoque et il s’exhibe. Puis, il reçoit un parterre où...

L'espoirL'espoir

Depuis deux mois, le peuple catalan secoue le joug de l’oppression et cherche les voies et les moyens de donner corps à sa propre république. En France, tous les partis (jusqu’au …FN) ne...

« Lui » ou nous !« Lui » ou nous !

Ce 12 septembre, les manifestations ont pris une tournure qui aura sans doute échappé aux organisateurs. Des centaines de milliers de manifestants unis par la volonté d’abroger la loi El Khomri...

« Groupons nous, et demain… »« Groupons nous, et demain… »

Le Régime de la Ve république est ainsi fait qu’avec une poignée de voix, une clique peut prendre le pouvoir. 15% des électeurs inscrits suffisent. Avec ce « score », une Assemblée nationale...

Re-décomposition et lutte de classesRe-décomposition et lutte de classes

L’élection de Macron relève d’un coup de force sans force. Il est la dernière créature produite par un régime en perdition dont tous les traits antidémocratiques sont devenus visibles à...

Le fond de l'airLe fond de l'air

À quelques jours du premier tour de « l’élection suprême » (Dupont-Aignan dixit), c’est l’incertitude totale. Les cercles dirigeants du capital sont eux-mêmes désorientés. Toutes leurs...



HAUT