L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Premier tour des élections : notre position

Publié le dimanche 16 avril 2017
Premier tour des élections : notre position

La Commune n’a soutenu aucun des 11 candidats à l’élection présidentielle. Dans le cadre de cette élection terriblement anti-démocratique, aucun candidat, petit ou grand, ne pouvait représenter la masse des exploités et des opprimés qui vivent dans ce pays et leurs aspirations immédiates, quelles que soient les postures de circonstance des uns et des autres.

Les belles formules, celles de « l’insoumission » repeinte en bleu-blanc-rouge, les slogans contestataires à souhait « nos vies valent plus que leurs profits » ou « le camp des travailleurs », ou encore « le futur désirable » sont, au mieux, un baume sur les plaies dont souffre la population et une façon « radicalement vôtre » de tourner autour du pot.

Qui a défendu ne serait-ce que le principe  minimum du maintien du Code du Travail tel qu’il était avant la loi El Khomri et les lois Macron, et la loi propice aux accords « emploi-compétitivité » ? Personne.

Qui a revendiqué : un vrai travail, un vrai salaire, abolition du travail précaire ? Personne.

Qui a dit, haut et clair : interdiction pure et simple des expulsions locatives ? Personne.

Qui, dans cette élection, est intervenu en faveur d’un parti des travailleurs, de lutte de classes et de masse ? Personne.

Qui a dit, haut et clair : annulation des 25000 suppressions de poste et des 16000 lits dans les hôpitaux ? Personne.

Nous ne donnerons donc aucune « consigne de vote », ou de non-vote, au 1er tour. Nous ne « valoriserons » pas les votes Mélenchon-Hamon-Poutou-Arthaud par rapport aux votes blancs et abstentions. Nous n’opposons pas les uns aux autres : les travailleurs qui voteront « malgré tout » et ceux qui ne voteront pas sont unis par de mêmes aspirations : NE PLUS VIVRE COMME AVANT ; NE PLUS SUBIR LA MOINDRE ATTAQUE CONTRE LES CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE VIE ; BALAYER LE RÉGIME  MOURANT  DU 49-3 ET DES « REFORMES SCÉLÉRATES » ; MENER DES COMBATS VICTORIEUX ; ROMPRE AVEC LES CAPITALISTES ET LES BANQUIERS ; AVEC LE MEDEF ET L’UNION EUROPÉENNE ; EN FINIR AVEC LES GUERRES IMPÉRIALISTES ET TOUS LES BOMBARDEMENTS.


Voir aussi dans la catégorie Déclarations
Le peuple palestinien est en état de légitime défense !Le peuple palestinien est en état de légitime défense !

TRUMP-NETANYAHOU INCENDIAIRES !MACRON COMPLICE !

Affaire Filoche : Une exclusion ? Non, un lynchage abject !Affaire Filoche : Une exclusion ? Non, un lynchage abject !

Nous n’avons sans doute pas besoin de rappeler que tout un monde nous sépare de Gérard Filoche, depuis fort longtemps. Nous ne sommes cependant pas dupes du lynchage qu’il a subi à propos...

Le printemps des peuples se lève à BarceloneLe printemps des peuples se lève à Barcelone

Ce vendredi 27 octobre, face aux menaces, aux emprisonnements, à l’occupation du pays par les forces de frappe du gouvernement Rajoy, le parlement catalan a proclamé l’indépendance de la...

Il faut une campagne démocratique et unitaire de défense du peuple CatalanIl faut une campagne démocratique et unitaire de défense du peuple Catalan

La volonté du gouvernement de l’État Espagnol d’étrangler la Catalogne vient de franchir un nouveau palier puisque Rajoy, avec le soutien de Macron et Merkel (réaffirmé à Bruxelles le 19...

Catalogne, déclarationCatalogne, déclaration

Plus de 800 blessés, des femmes traînées hors des bureaux de votes, des pompiers matraqués, des tirs de balles en caoutchouc, des personnes âgées au visage ensanglanté, telles sont les...

Halte au coup d'Etat en Catalogne – No PasaranHalte au coup d'Etat en Catalogne – No Pasaran

Depuis hier, la Catalogne est exposée à un Coup d’Etat du gouvernement de la Monarchie espagnole héritée de Franco. Le but de ce coup d’Etat qui ne dit pas son nom est d’empêcher la tenue...



HAUT