L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Déclaration de la Commune sur le 49-3

Publié le mardi 10 mai 2016
Déclaration de la Commune sur le 49-3

La loi El Khomri passe en force. Le 49-3 s’applique avant même la fin du rituel débat parlementaire.

Il s’agit donc d’un coup d’État institutionnel pour renverser le droit du travail.

Ce gouvernement tenait plus à cette loi vitale qu’à la prunelle de ses yeux. Inversement, Mailly-Martinez tenaient bien moins au droit social qu’au maintien de l’ordre établi.

La simple annonce du 49-3, avant même la tenue du conseil des ministres extraordinaire de ce mardi, aurait dû provoquer sur le champ l’appel de l’intersyndicale à la grève générale et à la montée nationale sur Paris. Au lieu de quoi, Mailly propose, contrairement à toute la tradition syndicaliste de FO, un référendum. Depuis le 9 mars la question du Tous ensemble, au même moment, à l’appel de l’intersyndicale, était à l’ordre du jour. Face au congrès de son organisation, Martinez s’y est opposé.

Le paradoxe saute aux yeux : le gouvernement le plus faible de toute la Ve République cherche à passer en force, avec la plus grande précipitation.

La loi El Khomri n’a eu, n’a et n’aura aucune légitimité.

Les 40 députés « frondeurs » parlent de déposer une motion de censure distincte de celle de la droite. Si cette ultime manœuvre devait avoir lieu, elle ne tromperait personne : la motion de la droite ne serait pas votée par eux et leur motion ne serait pas votée par la droite. Or comme l’exige à juste titre une pétition en ligne : « les députés socialistes qui considèrent que ce texte est contraire aux valeurs qu'ils défendent doivent soutenir la motion de censure déposée par la droite et qui d'office permettra de rejeter ce texte » 1 . Qui veut la fin, veut les moyens. Tout le reste, c’est de la frime !

Rappelons la procédure : tant que la loi n’est pas promulguée par le chef de l’État, elle ne passe pas.

Compte tenu du coup de force en cours, l’intersyndicale doit appeler sur le champ à la grève générale  et organiser la montée  nationale sur Paris pour faire tomber  cette loi qui détruit le code du travail.


1. Pétition sur change.org intitulée « socialistes, soutenez la motion de censure pour que la loi travail ne voie pas le jour »


Voir aussi dans la catégorie Déclarations
Bonne année ouvrière 2018Bonne année ouvrière 2018

La nouvelle année commence sous le ciel de la crise sociale, de la crise économique et des attaques d’un Régime lui-même plongé dans une crise sans issue. Un Régime doté d’un gouvernement...

Le peuple palestinien est en état de légitime défense !Le peuple palestinien est en état de légitime défense !

TRUMP-NETANYAHOU INCENDIAIRES !MACRON COMPLICE !

Affaire Filoche : Une exclusion ? Non, un lynchage abject !Affaire Filoche : Une exclusion ? Non, un lynchage abject !

Nous n’avons sans doute pas besoin de rappeler que tout un monde nous sépare de Gérard Filoche, depuis fort longtemps. Nous ne sommes cependant pas dupes du lynchage qu’il a subi à propos...

Le printemps des peuples se lève à BarceloneLe printemps des peuples se lève à Barcelone

Ce vendredi 27 octobre, face aux menaces, aux emprisonnements, à l’occupation du pays par les forces de frappe du gouvernement Rajoy, le parlement catalan a proclamé l’indépendance de la...

Il faut une campagne démocratique et unitaire de défense du peuple CatalanIl faut une campagne démocratique et unitaire de défense du peuple Catalan

La volonté du gouvernement de l’État Espagnol d’étrangler la Catalogne vient de franchir un nouveau palier puisque Rajoy, avec le soutien de Macron et Merkel (réaffirmé à Bruxelles le 19...

Catalogne, déclarationCatalogne, déclaration

Plus de 800 blessés, des femmes traînées hors des bureaux de votes, des pompiers matraqués, des tirs de balles en caoutchouc, des personnes âgées au visage ensanglanté, telles sont les...



HAUT