L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Aznar responsable !

Publié le jeudi 25 mars 2004
11 mars : massacre d'Atocha Les funérailles officielles après la tuerie d'Atocha du 11 mars dernier, ont eu lieu le 24 mars à la cathédrale de Madrid en présence de la plupart des chefs d'Etat d'Europe, des Etats-Unis et des têtes couronnées du monde entier.

Le père d'une des victimes a publiquement apostrophé Aznar : " Monsieur Aznar, je vous rends responsable de la mort de mon fils. " La mère d'une autre victime a fait savoir qu'elle refusait d'assister à la cérémonie car elle aurait dû s'asseoir aux côtés du secrétaire d'Etat Colin Powell et du Premier ministre britannique, Tony Blair, responsables, aux yeux de son défunt fils, d'une " guerre injuste et immorale ".

Comme l'affirme notre organisation internationale, l'UIT, le massacre d'Atocha est un acte barbare qui s'oppose aux intérêts des classes ouvrières et des peuples. A qui devait profiter le crime ?

On aurait voulu punir les travailleurs et les peuples de l'Etat espagnol de leur prise de position massive contre la guerre en Irak, qu'on ne s'y serait pas pris autrement. On aurait voulu mettre au pas la population ouvrière madrilène, descendue par millions dans les rues, avec les peuples basque, catalan, galicien, andalou contre une guerre qui n'est pas la leur qu'on n'aurait pas procédé autrement. Quels que soient les coupables et leurs commanditaires, ils sont des ennemis des peuples.

En balayant Aznar et son gouvernement lors des dernières élections, les peuples de l'Etat espagnol ont signifié avec éclat qu'ils ne voulaient pas faire les frais d'une guerre aussi barbare que les actes de terrorisme aveugle comme celui du 11 mars.

Aznar, petit-fils de franquiste, fils d'un ambassadeur de Franco, néo-franquiste lui-même, est le premier et principal responsable du sang versé à Atocha et ses manipulations et mensonges visant à charger les militants basques ont fait long feu. Nous sommes, à ce titre, pleinement solidaires de ce père d'une des victimes qui a osé défier Aznar dans cette cathédrale où Tony Blair et Colin Powell étaient venus secourir Aznar pour services rendus.

Vive la classe ouvrière et les peuples de l'Etat espagnol !


Voir aussi dans la catégorie Déclarations
Affaire Filoche : Une exclusion ? Non, un lynchage abject !Affaire Filoche : Une exclusion ? Non, un lynchage abject !

Nous n’avons sans doute pas besoin de rappeler que tout un monde nous sépare de Gérard Filoche, depuis fort longtemps. Nous ne sommes cependant pas dupes du lynchage qu’il a subi à propos...

Le printemps des peuples se lève à BarceloneLe printemps des peuples se lève à Barcelone

Ce vendredi 27 octobre, face aux menaces, aux emprisonnements, à l’occupation du pays par les forces de frappe du gouvernement Rajoy, le parlement catalan a proclamé l’indépendance de la...

Il faut une campagne démocratique et unitaire de défense du peuple CatalanIl faut une campagne démocratique et unitaire de défense du peuple Catalan

La volonté du gouvernement de l’État Espagnol d’étrangler la Catalogne vient de franchir un nouveau palier puisque Rajoy, avec le soutien de Macron et Merkel (réaffirmé à Bruxelles le 19...

Catalogne, déclarationCatalogne, déclaration

Plus de 800 blessés, des femmes traînées hors des bureaux de votes, des pompiers matraqués, des tirs de balles en caoutchouc, des personnes âgées au visage ensanglanté, telles sont les...

Halte au coup d'Etat en Catalogne – No PasaranHalte au coup d'Etat en Catalogne – No Pasaran

Depuis hier, la Catalogne est exposée à un Coup d’Etat du gouvernement de la Monarchie espagnole héritée de Franco. Le but de ce coup d’Etat qui ne dit pas son nom est d’empêcher la tenue...

À la veille du 12 septembre : À bas la loi El Khomri – À bas les ordonnances – À bas Macron et tous ses plansÀ la veille du 12 septembre : À bas la loi El Khomri – À bas les ordonnances – À bas Macron et tous ses plans

Le 12 septembre approche. Chacun sait que cette journée ne fera pas céder le gouvernement. Mais, pour de nombreux salariés, jeunes et syndicalistes, elle n’est pas sans enjeu. Beaucoup y seront...



HAUT