La Commune
Connexion

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 71

Envoyée le mercredi 31 octobre 2018
par La commune < noreply@lacommune.org >
 

Si vous n'arrivez pas à lire ce message cliquer ici.


 
 
 
 
Qui met la CGT et FO dans de beaux draps ? A qui profitent les compromissions permanentes des dirigeants FO et CGT ? Qui met la CGT et FO dans de beaux draps ? A qui profitent les compromissions permanentes des dirigeants FO et CGT ?
La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 71 – mercredi 31 octobre 2018

Il est des pronostics que l’on espère être démenti par les faits. Exemple, nous pensons qu’au train où vont les choses, la CFDT et l’UNSA vont être les grands gagnants des prochaines élections professionnelles. Si tel est le cas, les hauts dignitaires de la CGT et FO trouveront un coupable sur mesure en la personne morale des salariés eux-mêmes et dans la lourdeur du terrain. Il n’est pas encore trop tard pour empêcher que se réalise ce mauvais présage. La comédie hystérique de Mélenchon a aussi permis d’éclipser l’expulsion de Pavageau de son siège de secrétaire général de FO. Or, il s’agit d’un fait marquant de la crise qui secoue la bureaucratie qui encadre FO, dont le prétexte n’est pas la cause. Les méthodes employées par ses détracteurs au sein de cette centrale ( fuites dans la presse d’un document interne) ne sont pas plus « jolies, jolies » que celles de Pavageau, soi-même, que nous ne considérons pas non plus comme une « victime ». Tout ceci est d’autant plus dérisoire que la presse se délecte du rôle joué par des trotskystes présumés, les uns contre Pavageau, les autres qui se targuent d’être « les vrais trotskystes » en défense de ce coyote. Et les syndiqués, les salariés, dans tout ça ?

LIRE LA SUITE

 
 

Vous recevez cet email car vous nous avez communiqué vos coordonnées.
Pour modifier les informations qui vous concernent ou vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici.