La Commune
Connexion

Dernières publication : La Commune n° 121

Envoyée le mercredi 14 février 2018
par La commune < noreply@lacommune.org >
 

Si vous n'arrivez pas à lire ce message cliquer ici.


 
 
 
 
La Commune n° 121 La Commune n° 121

Chers amis, chers camarades,
Exceptionnellement, La Commune paraîtra en version électronique, à la suite de difficultés techniques diverses. Les abonnements, rappelons-le, couvrent 11 numéros. Celui-ci ne comptera pas dans l’abonnement, il est donc totalement gratuit et téléchargeable.
Nous vous tiendrons informés des dates de parution de notre prochain numéro
Vous remerciant de votre compréhension
Amicalement et fraternellement,

Pour la rédaction,
Daniel

LIRE LA SUITE
Ce qui se dessine Ce qui se dessine

Où l’on voit les médias bien mangeants se ruer vers « la ruée sur le Nutella », pendant que Macron se baffre avec les 140 plus grands capitalistes planétaires. Où l’on voit la cote de popularité du précieux ridicule reprendre sa chute. Où l’on voit les abstentions dépasser les 80 % dans une circonscription du Val-d’Oise. Où l’on sent que LREM se fracture. Où l’on entend les chefs du NPA faire la leçon aux exploités et opprimés. Tandis que la pauvreté, la précarité frappent des couches toujours plus larges de la population.

LIRE LA SUITE
Réforme des retraites en Argentine : le bras de fer Réforme des retraites en Argentine : le bras de fer

En décembre, la situation était extrêmement tendue en Argentine. La mobilisation contre la réforme des retraites a provoqué de violents affrontements à Buenos Aires entre la police et les manifestants. Les violences policières du 19 décembre ont alors provoqué instantanément un mouvement général de révolte de la population ponctué par des « nuits des casseroles ». Paroles de manifestants : « On manifeste parce qu'on est contre ce gouvernement qui gouverne pour les riches ».

LIRE LA SUITE
Iran : la révolte des opprimés Iran : la révolte des opprimés

La fin de l’année 2017 a vu naître en Iran un mouvement de protestation populaire, contre le régime, l’augmentation des prix et le chômage. Pendant une dizaine de jours (du 28 décembre 2017 au 5 janvier 2018) des milliers de travailleurs, de chômeurs, et de jeunes ont manifesté dans tout le pays et défié la « République islamique » de Khaménei (le Guide) et Rohani (le président). Ils se sont heurtés à une répression d’une extrême violence avec un bilan officiel de 25 morts et des centaines de manifestants emprisonnés.

LIRE LA SUITE
Catalogne : La monarchie aux abois Catalogne : La monarchie aux abois

Alors que les poursuites contre les organisateurs du référendum pour l'indépendance catalane continuent, les élections autonomes décrétées par une monarchie minée par la corruption politique ont ratifié la détermination du peuple catalan à rompre avec l'état hérité du franquisme. La mobilisation des masses se heurte néanmoins aux manœuvres des directions bureaucratiques inféodées à cet état.

LIRE LA SUITE
Du sang palestinien sur les mains de Trump Du sang palestinien sur les mains de Trump

Trump, utilisant une loi étasunienne de 1995, a répondu aux aspirations des sionistes du gouvernement Netanyahou, en reconnaissant Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël. L’annonce de Trump a ouvert une nouvelle phase dans la politique d’apartheid que mènent les sionistes. Fort de cette reconnaissance, Netanyahou et ses troupes d’occupation accentuent la répression contre le peuple palestinien et, dans le même temps, font la chasse aux réfugiés venant du continent africain.

LIRE LA SUITE
La formation professionnelle en miettes - Première partie La formation professionnelle en miettes - Première partie
Dossier du mois

La loi El Khomri a mis en route le « Compte Personnel d’Activité » (CPA). Un « compte » qui aurait pu aussi bien s’appeler «  Compte de Précarité Assurée », sous couvert de « formation tout au long de la vie », c’est-à-dire, en clair, « la précarité tout au long de la vie » mais pavée des meilleures intentions du monde qui viennent illustrer les concepts de flexicurité ou flexisécurité, de pure novlangue. Le « must » étant le concept de « sécurité sociale professionnelle ». Première explication.

LIRE LA SUITE
Vers un Manifeste de La Commune Vers un Manifeste de La Commune

Comme l’avait déjà annoncé Marx, le capitalisme condamne des masses considérables d’êtres humains à « mourir de faim dans un monde d’abondance ». Comme l’avait annoncé Jaurès : «  le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée apporte l’orage ». L’histoire contemporaine a maintes fois montré que le capitalisme ne peut être réformé, humanisé ou « dépassé ». Elle a démontré que ses crises ne peuvent pas être surmontées et qu’on ne peut en attendre aucun progrès social. Il est donc nécessaire de s’organiser librement contre ce système destructeur.

LIRE LA SUITE
Urgence - Hôpital Urgence - Hôpital

Les hôpitaux sont la proie des prédateurs au pouvoir. S’appuyant sur des lois, des décrets, des réformes de rationnement et de rentabilisation de la santé, au nom de « la maîtrise des dépenses », les gouvernements capitalistes successifs ont créé les conditions qui conduisent à la situation catastrophique dans laquelle les hôpitaux plongent. Une campagne nationale de défense des hôpitaux est indispensable parce que vitale.

LIRE LA SUITE
Comment Macron et Collomb traquent les réfugiés Comment Macron et Collomb traquent les réfugiés

Une Europe qui refuse d’accueillir les réfugiés. En France, malgré les discours démagogiques de Macron, les réfugiés demeurent aux yeux de tous ces politiciens le fardeau qu’ils veulent voir disparaître. Et quoi de mieux qu’une loi répressive pour donner les moyens aux forces de l’ordre de faire la chasse à celles et ceux qui ont fui les violences et la misère. A cet égard, la circulaire Macron-Collomb est la circulaire de la honte, dans la préparation d’une loi « immigration » d’ores et déjà frappée du sceau de l’infamie.

LIRE LA SUITE
Marxisme économie – 2 : Retour sur quelques idées reçues Marxisme économie – 2 : Retour sur quelques idées reçues

Nous poursuivons ici notre exposé sur l’économie et le marxisme. L’économie, comme nous l’avons précédemment montré, est basée sur le travail humain. Le travail est, initialement, la production de nos moyens d’existence. En se perfectionnant, il devient production de richesses. Cette production de richesses commence elle-même par la fabrication de marchandises en vue de l’échange. Puis cette production se généralise et viennent se poser les questions qui peuplent la vie que nous menons : salaires, prix et profits.

LIRE LA SUITE

 
 

Vous recevez cet email car vous nous avez communiqué vos coordonnées.
Pour modifier les informations qui vous concernent ou vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici.